Mon combat contre la cigarette

Salut à tous,

Aujourd'hui je vais aborder avec vous un sujet qui me touche et m'empoisonne l'existence.

Le tabac.

J'ai été une fumeuse passive très longtemps (merci la famille), j'ai fumoté au lycée, mais je me suis vraiment mise à fumer à l'âge de 23 ans apres une rupture difficile.

Il faut savoir que j'ai une pathologie cardiaque alors pourquoi? Pourquoi changer de statut et se mettre à fumer si tard?

Tout simplement parce que j'ai été stupide et faible. J'étais tellement blessé que je voulais me faire encore plus mal.

Plutôt masochiste comme comportement! Mais face à la douleur d'une rupture on ne sait jamais vraiment comment on va réagir.

Pour minimiser un peu la chose, je n'ai jamais été une grosse fumeuse ( entre 5 et 7 cigarettes par jour). Mais bon je suis fumeuse tout de même.

J'ai fumé jusqu'à mes 5 mois de grossesse 2 cigarettes par jour. Il était vraiment très dur pour moi de m'empêcher de fumer pendant cette période, pourtant j'ai essayé très fort mais encore une fois j'ai été faible. Pas assez forte pour éviter ce nuage de fumée interne à ma fille.

Je culpabilise encore beaucoup aujourd'hui.

Mais dès mon arrêt maternité, vers 6 mois de grossesse, déclic, j'ai réussi à réduire à 1 cigarette par jour, quelque fois je pouvais en fumer une deuxième pendant une soirée. Ça a duré jusqu'à 8 mois de grossesse ou j'ai complètement stoppé.

Mieux vaut tard que jamais...

C'était la dernière ligne droite avant que ma fille ne pointe le bout de son nez, il y avait tellement de choses à préparer pour son arrivée que je ne pensais plus à fumer. Quelle belle motivation.

Malheureusement, j'ai fauté la veille de mon accouchement programmé. Le stress m'a envahi alors j'en ai grillé une, à 20:30 la veille de la césarienne.

Et puis l'arrivée du soleil de ma vie à tout chamboulé. Je ne pense plus qu'à elle, son bien-être. Je pense tout pour son bon développement.

Mais voilà que mes "vieux démons" reviennent frapper à la porte. Des vacances pas si idylliques, du stress et des jugements me font vaciller. Je suis épuisée. Déjà à bout de souffle alors que je rentre à peine de vacances...

Alors je l'avoue, depuis le 6 août 2016, j'ai fumé 10 cigarettes. C'est horrible car je n'aime pas ça, c'est dégoûtant et ça pue il faut le dire. Qui aime l'odeur du tabac sérieusement? Personne c'est impossible.

Et puis avec tout ce qu'il y a de nocif là dedans...

Pourtant pendant ces 10 moments d'égarement, j'ai encore été 10 fois faible face à la cigarette. Alors je ne les ai pas toutes terminées tellement j'étais écœuré mais toujours est-il que j'ai repris ces fois là.

Ce qui est dommage c'est qu'à chaque reprise, on repart de zéro. Et oui c'est comme ça, il ne faut pas se leurrer. C'est comme pour les personnes alcooliques ou celles qui se droguent (dure ou non d'ailleurs).

Je suis pourtant une grande sportive, je mange bio, je suis engagé pour une planète plus saine, j'allaite mon enfant, j'achète des vêtements en coton biologiques et cette foutue cigarette entache sincèrement mon programme nature, même avec des filtres et des feuilles biodégradables (même ça j'essaie de le faire le plus "propre" possible... Pffff).

Mon combat contre la cigarette

Alors STOP! J'arrête, j'en ai marre. Je veux retrouver mon entière liberté. Je ne veux plus être enchaîné à ce poison qui m'abime. Je veux sentir bon pour ma fille, je veux vivre longtemps pour ma fille, je veux vivre tout simplement. Je ne veux pas avoir peur de me retrouver seule lorsque les copains ou la famille sortiront fumer sur la terrasse. C'est fini, je brise les chaînes dès aujourd'hui.

Nous sommes le 20 août au moment où j'écris ce billet et j'arrête de nouveau de fumer.

J'espère fêter de nouveau mes "1 mois d'arrêt". Je veux fêter ma première année et toutes les années qui suivront.

J'arrête, seule, car je suis têtue et je vais y arriver.

Je veux être libre.

The end.

Mon combat contre la cigarette

Si vous aussi vous souhaitez arrêter de fumer, vous pourrez trouver de l'aide sur le site de tabac-info-service.

Vous pouvez aussi faire appel à un hypnotiseur, faire des séances d'acuponcture ou des exercices de respiration. Vous pouvez tout simplement vous trouver une nouvelle occupation. Tout est bon à prendre dans la lutte contre le tabac.

Quand on décide d'arrêter on est et on reste un ex-fumeur, alors le combat est quotidien et toute astuce est une aide bienvenue pour ne pas recommencer.

Retour à l'accueil